Témoignages

Symptômes de sevrage

Anonyme (31 ans) - Nationalité Française - le 26 Février 2019
"On est jeune, on est tranquillement assis face au soleil, par un mois d'août chaud, avec des amis. On boit une bière, on rigole, on se laisse tenter par une cigarette. On se dit qu'on peut toujours contrôler. Puis un jour, on va acheter un paquet de cigarettes pour ne plus avoir à quémander aux amis, on se dit qu'on peut toujours contrôler. On commence par fumer entre quatre et six cigarettes. On se dit qu'on peut contrôler. On fume de temps en temps un paquet par soirée, on se dit qu'il faut profiter. Puis, jour après jour, année après année la consommation continue d'augmenter, passant de quatre à dix puis de dix à quinze cigarettes... ou plus. Mais on se croit toujours en capacité de contrôler. Avant, on n'était jamais malade, solide face à l'hiver et au froid, maintenant on attrape des rhumes, des grippes, on tousse, on a le nez qui coule et j'en passe, et ce chaque année. On se dit que vieillir ce n'est pas toujours cool. On se voile la face. Puis un jour on prend conscience que l'amie cigarette ne nous veut que notre mort, on essaie de s'en séparer. Ce n'est pas évident, le lavage de cerveau est pugnace, cette cigarette qu'on assimile sans sourciller à la prestance, la confiance de soi, le côté rebelle face à la vie. La vie, pourtant on y tient, mais on se la détruit et cette amie cigarette nous l'enlève petit à petit. On veut lui dire au revoir mais elle revient souvent nous voir. Jusqu'au jour où on commence à tousser plus que d'habitude, où une maladie se prolonge. On commence à lever le voile de notre visage et à peser la portée de notre acte fumeur . On se regarde sous notre vraie face : le teint grisé, les dents jaunis, les cernes gonflées, la peau fripée, l'haleine chargée... On se dit que finalement que côté prestance et confiance de soi il y a sans doute mieux qu'avoir du goudron dans les poumons. Depuis quelques jours j'ai arrêté de fumer, avec pour la première fois dans mes tentatives une certitude. Celle d'avoir ouvert les yeux sur ce que j'étais devenu à cause de cette amie . Ne fumez jamais, profitez plutôt de la vie dans son aspect le plus simple. Un verre au soleil, avec des amis, sans cigarette. "
Catégories associées:
Comment trouvez-vous ce témoignage ?
peu intéressant
très intéressant
 
votre note:
   

Autres témoignages pour Symptômes de sevrage: (cliquez sur Note ou Date pour trier)
Prénom: Note: Date:
laurence  9 14 Septembre 2008
Jo  9 10 Juillet 2008
Fred  9 11 Juin 2008
florence  9 14 Janvier 2008
Hélène  9 03 Octobre 2005
Anonyme   26 Février 2019
Afficher les 6 témoignages