Témoignages

site Stop-Tabac

Anonyme (45 ans) - Nationalité française - le 23 Octobre 2006
"Bonjour à tous, Merci pour vos témoignages tous plus intéressants les uns que les autres, remplis d'émotion, de sensibilité et d'envie de partager. Cette chaîne humaine chaleureuse fait beaucoup de bien lorsque l'on doute. Fumeuse depuis l'âge de 15 ans de 10 à 20 cigarettes par jour, j'ai déjà fait une tentative d'arrêt qui a duré 5 ans (entre 30 et 35 ans) et puis une bouffée par ci, une bouffée par là, une séparation, des problèmes et le paquet est revenu comme si de rien n'était. Envie de se faire du mal, de se punir, et puis l'impression que sans elle , je ne tiendrai pas. Autour de moi, il y a 2 ans, une cousine de 52 ans est morte d'une crise cardiaque. Plus d'un paquet par jour depuis 30 ans, peur de grossir, contenance, la cigarette était son alliée, son amie, et elle l'a détruite. Et puis, une visite d'une maison à vendre, avec un homme soutenu par sa femme en phase terminale de cancer du poumon (2 paquets par jour depuis 40 ans), qui disait qu'il fallait bien mourir un jour de quelque chose, et qui finalement regrettait, car à 60 ans, il trouvait que c'était un peu tôt pour quitter cette vie, qui ma foi, avait de belles richesses et de beaux plaisirs à nous apporter. J'ai arrêté il y a 11 jours, grâce à vous, à ce site (Allen Car n'a pas eu d'impact sur moi) et grâce à une prise de conscience de ma part : non, la cigarette n'est pas une alliée, non la cigarette ne m'aide pas quand j'ai des problèmes, au contraire, elle m'en rajoute. Elle m'épuise le matin au réveil, elle m'obsède à mon travail lorsque j'ai besoin de ma dose, elle m'enveloppe d'un halo nauséabond qui m'éloigne des noms fumeurs, des enfants, elle me donne le teint gris, les cheveux secs, des ridules, une bouche pâteuse, et surtout, elle m'enlève l'énergie dont j'ai besoin pour faire face aux aléas de la vie que nous sommes tous conscients de partager. Plus l'on vieillit, plus on a besoin de cette énergie vitale, pour entreprendre, réagir, agir. Non, je ne veux pas que mon fils me voit sur un lit d'hôpital sous respirateur artificiel, parce que je n'aurais pas eu la volonté de dire non à une mauvaise habitude. Je veux retrouver mon souffle d'enfance, mon étincelle, cette fraîcheur que l'on perd à petit feu à cause de la cigarette. Tenez bon, ce n'est pas si dur, les patchs me paraissent essentiels pour atténuer les problèmes de manque, de poids, de dépression. Il faut savoir se faire aider, s'écouter, se faire du bien, être doux avec soi-même. Bon courage à tous ! "
Catégories associées:
Comment trouvez-vous ce témoignage ? Evaluation moyenne: 10 (24 votes)
peu intéressant
très intéressant
 
votre note:
   

Autres témoignages pour site Stop-Tabac: (cliquez sur Note ou Date pour trier)
Prénom: Note: Date:
fabienne  10 19 Janvier 2019
Hussein  10 19 Janvier 2017
Elisabeth  10 24 Juin 2014
Anonyme  10 17 Octobre 2013
carole  10 01 Mars 2012
Anonyme  10 23 Octobre 2006
Leonord  9 25 Avril 2018
philippe  9 22 Février 2016
Geneviève  9 21 Février 2016
liliane  9 14 Octobre 2015
Marie  9 02 Janvier 2014
Aïda  9 31 Mai 2013
Serge  9 27 Mars 2013
eric  9 21 Juin 2011
katia  9 06 Septembre 2010
redouane  9 22 Juillet 2009
Vincent  9 08 Septembre 2008
Nadia  9 20 Mai 2008
Sylvie  9 01 Mai 2007
Valérie  9 05 Mars 2007
 
plus de témoignages
Afficher les 36 témoignages