Témoignages

Accès par mots clés

Témoignages concernant le mot clef suivant: "hypnose" (25)

Haenggeli (42 ans) - Nationalité Suisse - le 24 Mai 2018
"Bonjour, 23 ans de cigarette à raison de presque 2 paquets par jours et 5 tentatives avec différentes méthodes, patch, chewing gum à la nicotine, volonté, bois de réglisse et beaucoup de difficultés, j'ai essayé et réussi par l'hypnose avec une facilité extraordinaire et très plaisante. Attention, je ne dit pas que l'hypnose est une solution miracle, mais c'est un outil précieux pour arrêter de fumer! L'élément principal à la réussite de cette démarche reste l'envie et le désir de mettre fin à cette vieille habitude. J'ai également pris conscience qu'il fallait changer sa perception de la cigarette et de ce qu'elle représente et arrêter de croire tout ce qu'on nous dit. NON, arrêter de fumer n'est pas forcément difficile, on ne prend pas forcément du poids et on n'est pas forcément nerveux. L servage à la nicotine ne prend que environ 3 jours et cela peut se passer très bien. Arrêter de vous infliger toutes ces souffrances. Si j'ai pu le faire alors tout le monde le peut. Je répondrai volontiers à tous ceux qui le souhaite."
Catégories associées:
Comment trouvez-vous ce témoignage ? Evaluation moyenne: 9 (16 votes)
peu intéressant
très intéressant
 
votre note:
   
Emmanuelle (49 ans) - Nationalité Française - le 14 Mars 2018
"Bonjour, j'ai arrêté de fumer grâce à l'hypnose . J'ai commencé à l'âge de 17 ans . J'ai essayé d'arrêter plusieurs fois par différentes méthodes ( Patch , Acupuncture , médicaments ...) ... sans succès. Puis une amie m'a parlé de l'hypnose . Il faut un minimum de motivation mais cela fonctionne. Avec douceur, comme une évidence, un changement de vie naturelle .. Cela fait 5 ans et je suis très heureuse . "
Catégories associées:
Comment trouvez-vous ce témoignage ? Evaluation moyenne: 7 (12 votes)
peu intéressant
très intéressant
 
votre note:
   
Anonyme (35 ans) - le 12 Juin 2007
"J'ai arrêté de fumer il y a 6 mois, je n'ai utilisé aucun des médicaments dont on fait l'apologie sur ce site et j'ai arrêté facilement Une bonne et solide motivation (pas pour essayer ou faire comme les autres)J'ai été appuyée par une séance d'hypnose. Dénigrer l'hypnose en disant qu'elle est inefficace est un mensonge, c'est une méthode parmis d'autres et qui pour moi et bien d'autres, s'est avérée efficace. Je n'ai éprouvé aucun symptome de manque et 6 mois après, tout va bien, je n'ai plus du tout envie de fumer. Attention, ce n'est pas une méthode miracle non plus, il faut être bien motivé. Sachez que les médicaments coûtent chers, engraissent les compagnies pharmaceutiques, ont des effets secondaires importants et peuvent créer aussi une dépendance ! La nicotine est éliminée en quelques jours par l'organisme, tenez bon et ensuite il n'y a que votre volonté qui fera de votre décision un succès ! "
Comment trouvez-vous ce témoignage ? Evaluation moyenne: 7 (35 votes)
peu intéressant
très intéressant
 
votre note:
   
Nikki (64 ans) - Nationalité Française - le 21 Juillet 2019
"Je fume ma dernière cigarette en écrivant ces lignes. Au moment où je les poste sur le site Stop-Tabac j'entre en défume. Il est grand temps. J'ai à peu près quelques 45 ans de cigarettes derrière moi, à raison d'une moyenne d'un paquet par jour. Été, hiver, des bronchites à répétitions pour en arriver aujourd'hui à de l'emphysème et de l'asthme. L'asthme, lui, possède un h aspiré, moi, ma respiration est souffreteuse. Et dans souffreteuse il y a souffrance. C'est si absurde d'en arriver là! Je suis d'une génération où les méfaits du tabac étaient méconnus du grand public. Pourtant, lorsqu'ils ont été dévoilés, la dépendance était installée. Ce qui m'effraie le plus n'est pas tant la dépendance nicotinique que la dépendance psychologique Je peux rester des heures sans fumer (travail, cinéma). Par contre j'ai très peur de l'accoutumance gestuelle, peur de perdre mes temps de pause , d'être perdue sans elles, peur de perdre cette fichue béquille des moments douloureux de l'existence. Cette peur génère des angoisses, elles-même très anxiogène. J'ai lu beaucoup de témoignages qui parlent d'horreur, de tortures et cela m'affole. Aujourd'hui, je m'accroche a ces quelques lignes trouvées sur le net: - 8h après la dernière cigarette, la quantité de monoxyde de carbone dans le sang diminue de moitié. - Moins d'un jour après la dernière cigarette, la pression sanguine commence à diminuer. On réduit de moitié tout risque d'infarctus du myocarde. - 24 h après la dernière cigarette les poumons commencent à éliminer le mucus et les résidus de fumée. Le corps ne contient plus de nicotine. - 72 h après la dernière cigarette, les bronches commencent à se relâcher et on se sent plus énergique. - 2 semaines après la dernière cigarette, on récupère peu à peu du souffle, on marche plus facilement. Je m'arrête à 2 semaines (pour l'instant) car je sais qu'une fois passé ce cap là, ce sera bon pour moi. Je serai toujours une ex fumeuse comme il y a des ex alcooliques ou des ex toxicos, alors je me méfierai de la rechute. Je n'ai pas peur de la prise de poids car un de mes problèmes est de perdre facilement des kilos et de mettre des mois à les reprendre. Je n'y arrive pas toujours d'ailleurs. Je suis de nature anxieuse. Par le passé, j'ai essayé la e cigarette, ça n'a pas fonctionné. Puis les substituts gomme, patch. Les gommes et chewing-gums m'ont donné la nausée; les patchs m'ont donné des sensations de malaise. J'ai tenté l'hypnose, l'auriculothérapie. A chaque échec je m'abritais derrière le fallacieux argument je n'étais pas prête. Aujourd'hui, mon corps n'en peut plus et n'en veut plus. Mon mental doit accepter de se mettre au diapason: fini la clope! J'ai 4 enfants dont 2 sont fumeurs. Hélas. J'ai une enfant handicapée, et je dois pouvoir être en mesure de l'accompagner dans sa progression vers l'autonomie. Si je suis inapte à marcher, courir, monter les escaliers (comme en ce moment où je suis en crise de bronchite asthmatiforme !), si je ne suis plus bonne qu'à faire du canapé et de la voiture, rien ne va plus. Je refuse de me dire que les jeux sont faits même si je sais que l'emphysème ne se guérit pas. Je me dis que la douleur du manque ne peut pas être pire que celle de ne plus pouvoir respirer, d'avoir le sentiment que je vais mourir par asphyxie. Alors, ce soir, je me lance. Je viens de l'annoncer à ma fille et lui ai demandé de m'encourager au fil des jours qui arrivent. On a tchéké ce qui signifie que je viens de signer un contrat moral avec elle. J'ai peur, mais j'y vais! "
Comment trouvez-vous ce témoignage ? Evaluation moyenne: 10 (1 vote)
peu intéressant
très intéressant
 
votre note:
   
Vincent (55 ans) - Nationalité France - le 28 Avril 2019
"Bonjour, Voici le récit d'une des expériences les plus étranges qu'il m'a été donné d'exprimer au cours de ma vie. J'ai choisi de la partager. Il n'y a pas de Blabla, cela a été efficace pour moi, pas de patch, de vaporette ou autre moyen de substitution. Cela m'a permis jusqu'à aujourd'hui d'arrêter net du jour au lendemain. Méthode simple basée sur le conscient, inconscient, subconscient et l'auto hypnose. Phase un: Prendre son temps pour ce persuader de l'aspect nocif du tabac. Penser et rechercher tous les aspects négatifs rattachés au tabac. Vous vous préparer à franchir le pas. Réessayer jusqu'à votre réussite. Phase deux: Prenez une cigarette (étonnant non!), allumez la. Très important. Tirez une bouffée tout en regardant attentivement la cigarette se consumer, recommencez jusqu'à ce que l'image soit bien ancré sans votre esprit. Phase trois: Prenez une paille pour soda. Portez la à votre bouche, respirez par cette paille (important, ne respirez pas par le nez). Ceci est votre respiration actuelle. Pliez légèrement la paille, cela est votre respiration dans 10 ans. Plus vous allez plier la paille plus cela vous montrera votre respiration de fumeur dans le temps. Ne trichez pas avec vous même, ne vous voilez pas la face. La phase trois m'a fait prendre conscience. L'arrêt a été immédiat au milieu de fumeurs (aucune gêne). Le phénomène de manque/ Je me sers de la phase deux, quand j'ai envie de fumer je revois cette cigarette en train de ce consumer tout en faisant semblant de fumer avec ma bouche, vous pouvez même vous accompagner de votre paille si vous le souhaitez. J'en suis au 34 ème jour et je n'éprouve plus ce besoin de fumer, je commence à me réguler sur la nourriture et à enfin revenir à une vie normale. En espérant de tout cur que cela fonctionne avec vous. "
Comment trouvez-vous ce témoignage ?
peu intéressant
très intéressant
 
votre note:
   
fabienne (62ans ans) - Nationalité française - le 19 Janvier 2019
"Et bien voilà, la boucle est quasiment bouclée! Dans 5 jours, je vais souffler ma 1ère bougie de non-fumeuse. Je dois reconnaître que le parcours n'a pas été simple mais même si j'ai touché le fond à plusieurs reprises, j'ai toujours gardé à l'esprit l'idée que PLUS JAMAIS je ne toucherai une seule cigarette de ma vie! Et pourtant tout au long de ce difficile parcours, j'ai eu des occasions de craquer! Je fumais depuis l'âge de mes 16 ans soit 45 ans de tabagisme. Cela faisait 3, 4 ans que j'envisageais d'arrêter mais je ne parvenais pas à franchir le pas.Et puis l'année dernière, je me suis décidée! Je n'avais aucun problème de santé mais je me suis dit: "N'attends pas que cela arrive parce qu'à ce moment là, il sera trop tard!".Et puis j'ai pensé à ma famille mais surtout à mes 5 petits enfants âgés de 12, 7, 5 et 1ans.je voulais les voir grandir et donner une image de moi positive.Et enfin, les économies que j'allais faire! Comme je le mentionnais plus haut, j'ai vécu des moments très difficiles.J'ai fait une mini dépression car je savais qu'il fallait que je fasse le deuil de cette satanée amie qui m'avait tenu compagnie depuis si longtemps.J'ai commencé par le champix(qui m'a bien aidée) puis les aimants auriculaires puis les fleurs de Bach puis une séance d'hypnose.Enfin, j'ai mis tout en oeuvre pour me sortir de cette terrible addiction! Au terme de cette année, j'en suis sortie victorieuse et très fière de moi. Une chose est certaine :c'est un combat très difficile mais pas impossible à gagner. J'en suis la preuve. Pour tous ceux qui envisagent de stopper, ayez confiance en vos motivations et ne baissez jamais les bras! Le jeu en vaut la chandelle! Je fais du yoga et de l'aquagym et j'envisage de faire de la course à pied. J'ai retrouvé mon souffle et ma joie de vivre.Je vois les choses différemment.Je croyais être bien dans ma vie en fumant et je me rends compte que finalement la vraie nature de l'être humain est de ne pas fumer. Pour terminer, je voudrai remercier le site de STOP TABAC qui m'a vraiment aidée dans cette démarche. Le fait de recevoir au début du sevrage des messages d'encouragement est une aide précieuse et très enrichissante. Un grand merci à vous ! Quant à vous, futurs non-fumeurs,croyez en vous et en votre victoire!"
Comment trouvez-vous ce témoignage ? Evaluation moyenne: 10 (1 vote)
peu intéressant
très intéressant
 
votre note:
   
Jean-Luc (63 ans) - Nationalité Suisse - le 11 Septembre 2018
"J'ai fumé dès l'âge de 14 ans et cela jusqu'à 61 ans avec un arrêt de 5 ans, puis de nombreuses tentatives: Hypnose, accupuncture, Zyban, patch, etc... sans beaucoup de résultats. en été 2016, j'ai découvert l'e-cigarette et en 2 jours je n'ai plus touché une seule cigarette. Fin 2016, suite à 2 décès j'ai replongé. En juin 2017, suite à la pression "affectueuse" de mes filles, j'ai repris la vape. Depuis une année et deux mois plus de cigarettes. Je vape à 6 mg et j'ai un peu reporté mon addiction sur le matériel de vape. J'ai aussi entrepris un régime et repris le sport pour éviter d'augmenter un surpoids déjà présent. Voilà aujourd'hui, je ne m'essouffle plus, ma tension est tout à fait normale, et mon rythme cardiaque à baissere à 70 pulsations/minute au repos (82 à 85 lorsque je fumais.). Merci à la e-cigarette et même si l'idéal serait d'arrêter aussi de vapoter, je ne suis pas du tout prêt à le faire et à prendre le risque de retomber dans le tabagisme.,"
Comment trouvez-vous ce témoignage ? Evaluation moyenne: 7 (9 votes)
peu intéressant
très intéressant
 
votre note:
   
sandrine (47 ans) - Nationalité francaise - le 14 Juillet 2018
"Ma bequille, mon antistress, ma meilleure ennemie..., je l'ai pourtant quitté il y a 6 mois ce soir exactement à l'heure où j'écris...pour moi, pour mes amours, pour la vie. Plusieurs tentatives d'arrêt ont émaillé'mon parours de fumeuse fidèle, depuis l'âge de 15 ans...durant 30 ans. Mal au dos...et si c'était un cancer...mal au ventre et si...mal à la gorge... STOP! Zyban, cigarette électronique., hypnose..et patch pour finir, il suffit de trouver la bonne solution pour en finir... 6 mois après je prends encore de grandes inspirations pour faire passer une envie fugace et ainsi j'apprécie un peu plus le souffle retrouvé. Je ne me sens pas guérie, je suis vigilante et tellement heureuse de vivre sans... Mes amis disent souvent que si j'y suis arrivé, tout est possible, alors allez y!!!"
Comment trouvez-vous ce témoignage ? Evaluation moyenne: 6 (12 votes)
peu intéressant
très intéressant
 
votre note:
   
Stéphanie (44 ans) - Nationalité Luxembourg - le 01 Juin 2018
"J'avais 13 ans quand j'ai goûté à la première cigarette, c'était cool de fumer toutes mes copines et copains fumaient donc pourquoi pas. J'en ai 44 aujourd'hui donc 30 ans de dépendance, dans les 30 ans j'ai arrêté 3 fois toujours 3 ans et lors de soirée arrosée même encore après 3 ans j'ai à chaque fois repris c'était toujours allez, laisses moi tirer un coup à ta cigarette , le lendemain j'ai racheté un paquetce sont toujours à des moments de faiblesse et de stress dans ma vie. Une fois fumeuse toujours fumeuse. Donc vigilance on est toujours confronté à baisser les bras un moment ou l'autre mais il faut tenir bon ! Là je suis à ma quatrième fois, j'ai fait une grosse crise d'asthme et une infection aux poumons et j'ai continué à fumer et là un soir j'ai eu comme un choc Mais comment est-ce possible avec autant de douleurs de continuer à fumer ? Le lendemain je me suis levée et j'ai dit stop. On se ment souvent de dire qu'on aime fumer mais en réalité ce n'est pas vrai, on craint le sevrage !!!! Comme si on vous enlève une partie de vous !!!C'est notre faiblesse ! On a des habitudesdonc j'ai changé mes habitudes, n'importe quel moyen est bon d'arrêter de fumer, patch, cigarette électronique, chewing-gumcar le but est d'arrêter. Ne vous laissez rien dire par les autres. On est tous différents et on connait son corps mieux que les autres, donc laisser vous aider par les moyens qui vous sont propre. Moi j'ai mis des patchs, je fume aussi une cigarette électronique SANS nicotine et je fais de l'auto-hypnose, et pour moi ça marche ! Ça ne veut pas dire que tous les jours je ne ressens pas le manque, irritation etcmais il y a des astuces quand le manque arrive et finalement ça ne dure que quelques minutes. Et je suis fière de chaque jour qui passe sans la cigarettemême si rien n'est encore gagné, je suis sur la bonne voie ! N'oubliez jamais que toute votre vie, une fois arrêté, le corps a mémorisé ce poison et il peut toujours refaire surface. Il faut juste le combattre et on se sent à chaque fois plus fort. Donc à tous ceux qu'ils veulent arrêter : Vous y arriverez !!! C'est vous qui décidez (mental) et non votre corps (nicotine) !"
Catégories associées:
Comment trouvez-vous ce témoignage ? Evaluation moyenne: 9 (4 votes)
peu intéressant
très intéressant
 
votre note:
   
S (33 ans) - Nationalité France - le 07 Janvier 2018
"Bonjour à tous, Voilà 8 mois et demi que j'ai arrêté de fumer grâce à Dieu qui m'a guidé vers une thérapie qui semble t il à été efficace. Ce remède c'est l'hypnose. Il aura fallu deux séances. La première n'ayant pas donné de résultats j'y suis retourné et la seconde fois à été la bonne. A vous qui êtes accro faites vous aider. J'ai essayé de nombreuses fois d'arrêter de fumer seul et je n'ai jamais tenu plus d'un jour je crois. Aujourd'hui la cigarette ne fais plus partie de ma vie et je me sens bien mieux comme ça! "
Comment trouvez-vous ce témoignage ? Evaluation moyenne: 5 (8 votes)
peu intéressant
très intéressant
 
votre note: